Alpes du sud! Une montée en gamme.

Montée en gamme des offres en station de ski.

Avec leurs 30 millions de nuitées, les Alpes du sud comptabilisent 75% de clientèle française, dont 30% originaire de la région (Workshop organisé à Marseille).

Depuis 2015 on assiste à une véritable montée en gammes des offres en station, tant au niveau de l’hébergement que des services proposés à la clientèle. Avant 2015, la demande de séjour était plus forte que l’offre, avec une orientation largement axée famille. Depuis quelques années, il y a une stagnation des chiffres de fréquentation, ce qui est le cas pour les autres domaines skiables français.

Pour attirer un nouveau public, il fallait donc proposer autre chose avec une l’offre « après ski », et des hébergements 4 et 5 étoiles.

Plusieurs ouvertures d’hôtels haut de gamme sont prévues cette année.

( Hôtel Snow Chill ,  Le 16 | 150****, le cocoon des neiges, Alpin d’Home …)

 

Alpin d’Home vient d’ouvrir ses portes avec 9 chambres géodésiques. Ce sont des dômes en structure sphériques dotées de baie transparente qui s’étage à flanc de montagne. Chaque dôme de  40m² avec une terrasse panoramique sur les forêts et montagnes. Le tout avec un impact écologique minimum.

Le développement durable est également un souci commun. Serre Chevalier génère 30% de sa consommation électrique par une production mixte (photovoltaïque, hydraulique et éolienne). Risoul vient de conclure un accord pour la réalisation d’une ferme solaire de 12 hectares.

Ça et là, naissent des initiatives prônant l’intelligence collective, la coopération en vue d’améliorer les performances des stations des sports d’hiver.

Les propriétaires de résidences secondaires impliqués dans la lutte contre les lits froid !

Quand un logement est occupé en station, tout le monde y gagne. Ce message, l’agence de développement des Hautes-Alpes l’a fait passer aux propriétaires de résidences secondaires, incités à louer leur bien quand ils ne l’occupent pas.

Les Hautes-Alpes comptent 380 000 lits touristiques. Les meublés de tourismes représentent 40% du parc des hébergements des Hautes-Alpes. Un meublé est occupé cinq à six semaines par an en moyenne. On est loin d’une occupation optimale. Quand l’offre est plus importante que la demande, ce sont les meublés les plus attractifs qui suscitent davantage de réservations. Le classement en meublé de tourisme classé est également un gage de qualité.

La rénovation, la décoration, ainsi que leur commercialisation (via les agences immobilière, et les OTAs ) sont aussi à prendre en compte. Certaines stations ont encouragé la rénovation comme Serre-chevalier.