revenus location meublée

Revenus tirés d’une location meublée ( meublé, meublé de tourisme classé)

Revenus tirés d’une location meublée : que devez-vous déclarer ?

Vous louez une maison ou un appartement meublé, pour 3 jours ou pour un an ? Savez-vous ce que vous devez déclarer ? Cotisations sociales, déclaration de revenus, régime d’imposition… : voici ce que vous devez savoir pour être en règle avec les services fiscaux.

revenus location meublé

Comment déclarer vos revenus ?

Tous les revenus que vous tirez de la location d’un logement meublé sont imposables et doivent être déclarés à l’administration fiscale. Seule exception: la location saisonnière d’une ou plusieurs pièces de votre résidence principale, à condition que les revenus n’excèdent pas 760€ par an.

Déclarer vos revenus si vos recettes annuelles sont inférieures à 70 000€ HT (seuil pour les revenus 2017) :

  • Vous pouvez opter pour le régime fiscal dit « micro BIC » (pour « bénéfices industriels et commerciaux »), qui est le plus simple. Vous reportez le total de vos recettes sur la déclaration complémentaire d’impôt sur le revenu « professions non salariées » n° 2042 C Pro  à la ligne 5ND. Si votre meublé est classé en « meublé de tourisme classé » vous référer à la ligne 5NG afin de bénéficié des 71% Vous serez imposé au barème de l’impôt sur le revenu, après un abattement forfaitaire de 50% avec un minimum de 305€ représentatif des charges. Si vous remplissez les conditions de ressources et que vous avez opté pour le prélèvement forfaitaire libératoire, inscrivez vos recettes à la ligne 5TB.
  • Vous pouvez aussi opter pour le régime dit « réel ». Dans ce cas, reportez le montant de vos recettes sur la déclaration professionnelle 2031-SD (« Bénéfices industriels et commerciaux »). Vous pouvez déduire l’ensemble de vos charges sur la même déclaration.

Déclarer vos revenus si vos recettes annuelles sont supérieures à 70 000€ HT (seuil pour les revenus 2017) :

Vous êtes automatiquement soumis au régime réel. Reportez le montant de vos recettes sur la déclaration professionnelle 2031-SD (« Bénéfices industriels et commerciaux ») et complétez le cadre E de l’annexe n°2031 ter.

Vous devez ensuite reporter votre résultat sur votre déclaration complémentaire de revenus 2042 C Pro [PDF – 236,49 Ko] dans la rubrique « revenus des locations meublées non professionnelles ».

Devez-vous payer des cotisations sociales ?

Location de logement meublé
Recettes annuelles en 2018 Inférieures à 23 000€ Entre 23 000€ et 70 000€ Entre 70 000€ et 82 800€ Supérieures à 82 800€
Régime de cotisations sociales Pas de cotisations sociales 3 possibilités :

Régime du micro-entrepreneur

Régime général

Statut de travailleur indépendant affilié à la Sécurité sociale des indépendants

 

2 possibilités :

Régime général

Statut de travailleur indépendant affilié à la Sécurité sociale des indépendants

Statut de travailleur indépendant affilié à la Sécurité sociale des indépendants

 

Location de chambres d’hôtes
Recettes annuelles en 2018 Inférieures à 5 165€ Comprises entre 5 165€ et 170 000€ Supérieures à 170 000€
Régime de cotisations sociales Pas de cotisations sociales 2 possibilités :

Régime du micro-entrepreneur

Statut de travailleur indépendant affilié à la Sécurité sociale des indépendants

Statut de travailleur indépendant affilié à la Sécurité sociale des indépendants

 

Location de logement de tourisme classé
Recettes annuelles en 2018 Inférieures à 23 000€ Comprises entre 23 000€ et 82 800€ Comprises entre 82 800€ et 170 000€ Supérieures à 170 000€
Régime de cotisations sociales Pas de cotisations sociales 3 possibilités :

Régime du micro-entrepreneur

Régime général

Statut de travailleur indépendant affilié à la Sécurité sociale des indépendants

2 possibilités :

Régime général

Statut de travailleur indépendant affilié à la Sécurité sociale des indépendants

Statut de travailleur indépendant affilié à la Sécurité sociale des indépendants

 

L’équipe In Auris met tout en œuvre pour vous rappeler dans les 48 h suivant votre demande.